Pici al sugo finto toscano

Les pici, appelés également pinci à Montalcino sont les pâtes toscanes roulées à la main qui ressemblent à de gros spaghettis assez irréguliers. Les pici sont fabriqués avec de la farine et de l’eau, avec plus rarement des œufs. A Montanari, ils sont fabriqués avec un mélange de farine de blé et de farine de châtaigne. Il existe également une recette plus ancienne qui remonterait à la république de Sienne, dans laquelle les pici sont fabriqués avec de l’encre de seiche et servis avec une sauce à la seiche. On retrouve actuellement des pici de fabrication industrielle. Il existe des pâtes similaires dans la région  : lunghetti, ciriloe, strangozzi et stringozzi.

Comme de nombreuses pâtes, les pici sont  des pâtes très modestes, dégustées souvent de façon très rudimentaire, par exemple avec juste une sauce à base d’oignon, sel et poivre. Ils sont également accommodés tout simplement d’une sauce à base d’oignons, tomates, vin. Ils peuvent aussi être servis avec une sauce al ragù, faite avec saucisses fraîches, des cèpes séchés, tomates et oignons. Dans la région du lac de Chiusi, on les sert en février avec une sauce aux œufs de brochet.

pici al sugo toscano

pici al sugo toscano

Difficulté moyenne
Pour 4 personnes
Préparation : 1 h – repos : 30 min. – cuisson : 20 min.

Ingrédients

400 g de farine
eau
2 gros oignons doux d’Espagne hachés
100 g de carottes détaillées en julienne
100 g de céleri également détaillé en julienne
1 verre de vin blanc
1 boîte de tomates pelées “bio”
1 bouquet de basilic (frais)
1 c. à s. d’huile d’olive
poivre
sel
parmesan râpé à la minute

Préparation

Fabrication des pici

Disposez la farine en fontaine et versez l’eau au centre. Mélangez bien le tout. Pétrissez énergiquement la pâte jusqu’à ce qu’elle soit parfaitement homogène et élastique; laissez-la reposer pendant environ 30 minutes (de préférence au frigo, surtout s’il fait chaud).

1° méthode

Abaissez la pâte en une feuille mince, enfarinez-la et enroulez-la de façon à ce qu’elle forme un boudin. Découpez-le en rondelles d’une largeur de 2 cm au moyen d’un couteau enfariné. Débobinez celles-ci et étendez les rubans ainsi obtenus sur le plan de travail. Roulez-les sous la paume de la main droite en vous aidant d’un doigt de la main gauche; ce faisant, étirez-les doucement vers vous. Vous réaliserez de cette façon des spaghettoni irréguliers; saupoudrez-les de farine et allongez-les encore; recouvrez-les d’un torchon en coton pour les conserver.

2° méthode

Divisez la pâte en une dizaine de morceaux que vous roulerez sur le plan de travail avec la paume de la main de manière à former des cylindres. Travaillez-les un par un; coupez chaque morceaux en petite portion pour obtenir, en les roulant toujours avec la paume de la main, des spaghettis géants lisses, un peu moins gros qu’un crayon à papier et beaucoup plus long que des spaghettis normaux.

pici

pici

Pour le sugo

Chauffez doucement l’huile d’olive; faites-y suer  les oignons, les carottes et le céleri.  Versez le vin blanc et les tomates. Laissez mijoter jusqu’à ce que tous les légumes soient bien fondants. Salez; poivrez. Parfumez in fine avec le basilic haché à la minute.

Faites cuire les pâtes al dente. Versez la sauce sur les pâtes; allongez-la avec un peu d’eau de cuisson. Saupoudrez de parmesan râpé.

Autre recette de pici : pici aux maquereaux

sources
Giovanni Righi Parenti, La cucina toscana
Oretta Zanini De Vita,  Encyclopedia de la pasta